De l'injustice et de la liberté dans le couple

L'actu du moment sur notre passion
haitani
Messages : 65
Inscription : 30 sept. 2020, 00:01

De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par haitani »

Ce que je trouve interpellant, c'est que je lis presque irrémédiablement la même chose sur de nombreux posts :

"J'essaie de faire accepter par ma femme" / "Ma femme ne veut pas que je porte ceci..." / "Elle me permet de mettre une jupe mais seulement à la maison ou dans le jardin"...

Plus personne n'imaginerait à notre époque le même discours dans l'autre sens... et pourtant, bon nombre d'entre nous s'y plie. Je vis cela comme une injustice.

Ca me scandalise tout autant que cela me désole... A quoi rime ce lien d'autorité dans la société actuelle ?

Ne faudrait-il pas imposer notre droit de libre arbitre et de liberté de choix face à sa (son) compagne (compagnon) ?

A titre personnel j'ai de plus en plus de mal à accepter cela. Cette discussion a à plusieurs reprises fait trembler mon couple, ce qui s'est à chaque fois terminé par un mise sous le tapis de mon souhait de porter ce que j'aime.

Au final, je ne porte pas de vêtements dits "féminins" lorsque l'on est ensemble, car elle ne le "supporte pas". Je ne me prive pas de sortir habillé comme je l'entends, mais je me suis résigné à le faire seul.

Peur du regard des autres, elle qui a eu à le supporter toute sa jeunesse...
Peur d'une perte de féminité, en me voyant porter des collants fins, des jupes et des talons, elle qui ne ce l'est que très peu permis...
Peur d'un brouillage de repaires au sein du couple et de ma place "d'homme"...

Je comprends tout cela, mais lorsque je le mets en balance avec mon indéfectible droit de disposer de ma personne et de mon corps, je ne peux pas l'accepter... ou plutôt plus. J'ai le sentiment de ne pas me respecter en acceptant cette situation.

Qu'au final, un bout de tissus est plus important que ma personne à ses yeux, et que, comme ce n'est pas le cas pour moi, et bien je cède... et suis prêt à mettre en retrait cet aspect de ma personne pour continuer à avancer ensemble... mais au plus profond de moi, je sens un réel déni d'une partie de moi même, et j'ai peur de laisser enfler cette rancoeur au fil des années, et voir passer mes belles années avec ce pincement au coeur constant.
ericb.
Messages : 437
Inscription : 08 juil. 2018, 18:54

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par ericb. »

Tout ce qui tu dis est bien vrai :( malheureusement,. Nous sommes tous dans ce cas de figure ou nous pouvons vivre notre façon de s'habiller surtout que pour moi c'est surtout par rapport au choix féminin qui est bien plus fournie que chez les hommes. A juste chose, allez dans un magasin d'habillement, les rayons femmes représentent plus de la moitié de celui ci, un tiers les enfants et le restant les hommes :o .
Donc les femmes ont plus de choix, couleurs et différents tissus :P . Ces derniers sont souvent très agréable a porter car plus doux surtout sur une peau épilée.
legtri
Messages : 212
Inscription : 12 août 2018, 11:09

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par legtri »

Et oui toujours la même histoire, la joie des compromis quand nous sommes en couple.

Pour "notre" sujet, je pense que plus on se restreint plus avec les années on a envie de le faire et d'aller encore plus loin.
haitani
Messages : 65
Inscription : 30 sept. 2020, 00:01

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par haitani »

Je ne vois pas en quoi le libre arbitre de notre corps devrait quelque chose à voir avec le compromis.

Un compromis, c'est le choix de la couleur de la voiture, la déco, le prénom du gosse...

Est-ce que vous dicteriez la couleur de cheveux de votre compagne, la couleur de ses fringues ou la hauteur de ses talons sur base d'un compromis ?
Je ne cours pas derrière ma compagne pour lui imposer de se raser les jambes tous les 3 jours parce que les poils, c'est un truc d'homme...

Je tends à relier cela à une forme de violence conjugale. Empêcher l'autre de s'épanouir, d'être soi même, et exercer une pression psychologique voire un chantage à la rupture.
Jean-Paul
Messages : 188
Inscription : 15 juil. 2018, 15:00

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par Jean-Paul »

Toute cette discussion porte uniquement sur la liberté de chacun et de tous.
Ou s'arrête ta liberté individuelle et ou commence celle de l'autre.

Pour toi, c'est un vêtement. Il te plait parce qu'il est agréable à porter.
Pour ton épouse, c'est une jupe. Vêtement classique de la garde robe féminine.
Instinctivement elle associe le vêtement et les valeurs que la société lui prête.

Et ces valeurs ne se conjuguent pas au masculin !
There is a difference between knowing the path and walking the path.
haitani
Messages : 65
Inscription : 30 sept. 2020, 00:01

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par haitani »

Je ne vois pas à quel moment ma liberté de choix de vêtement devient une intrusion dans la liberté individuelle de ma compagne.

Bousculer les apriori c'est en aucun cas un empiétement sur les libertés d'une personne, auquel cas, on serait vraiment dans la mouise.

Elle, comme moi, sommes des gens instruits, ouverts et bien qu'ayant eu une éducation classique, nous en sommes éloignés. Mais il y a quelque chose d'épidermique dans ses réactions vis-à-vis de moi et de mon envie vestimentaire.

Comme je le disais plus haut, c'est plus compliqué que juste jupe = fille.
N'ayant pas une extrême confiance en elle, elle me voit comme un concurrent à sa féminité (qui est lié à son manque de confiance). En plus du regard des autres, qu'elle a subit durant sa jeunesse et qu'elle ne supporte pas les rires dans notre dos quand je suis en jupe/robe/collants.

Au final, c'est plus par rapport à elle que part rapport à moi qu'elle n'accepte pas, et ça, j'ai du mal à l'accepter. Car son refus, lui, est une vraie intrusion dans ma liberté.
bruce-chris31
Messages : 83
Inscription : 25 juil. 2018, 00:09

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par bruce-chris31 »

Bonjour Haitani. Dans tout ce que tu as publié je retrouve beaucoup de similitudes dans mon couple. Je pense que face à tout cela il faut garder une détermination sans faille mais surtout afficher une sérénité à toute épreuve. Il est important de garder à l'esprit que en portant une jupe/robe/collants on est dans son droit. De la même façon que les filles victimes de harcèlement de rue rappellent que "c'est leur droit" le plus élémentaire que celui de déambuler sur la voie publique en jupe.
Marc Dupont
Messages : 3
Inscription : 22 août 2020, 10:19

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par Marc Dupont »

Bonjour,

J'ajoute ma modeste expérience à cette discussion. J'ai vécu tout ce qui est relaté ici avec une (ex) compagne. Au tout début (çà a duré un ou deux mois), çà l'a amusée, elle m'empruntait même mes jupes... Puis peu à peu, sont venus les questionnements sur "mais tu es homo finalement ?", "Tu veux devenir une femme ?". Et surtout elle n'aurait pas supporté le regard des autres sur notre couple, voir même uniquement sur moi si je me promenais seul: "quelle image donnerons-nous de notre couple ?". Et à force de me dévaloriser, nous avons rompu.

Pour ceux qui ne connaissent pas ma démarche, je l'ai exposé dans plusieurs articles :
https://lilasursaterrasse.fr/la-jupe-po ... episode-v/
Jean-Paul
Messages : 188
Inscription : 15 juil. 2018, 15:00

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par Jean-Paul »

Haitani,

Je précise mon point de vue par rapport à ce que tu relates, car je pense que toutes les réponses y sont.
haitani a écrit : 31 oct. 2020, 00:27 Je ne vois pas à quel moment ma liberté de choix de vêtement devient une intrusion dans la liberté individuelle de ma compagne.
Je partage ce point de vue, il ne s'agit pas d'une intrusion dans sa liberté individuelle.
haitani a écrit : 31 oct. 2020, 00:27 Il y a quelque chose d'épidermique dans ses réactions vis-à-vis de moi et de mon envie vestimentaire.
C'est donc que le "mal" est plus profond. Ta conduite ou ton attitude remettent en cause autre chose. Un principe plus largement partagé que la liberté individuelle.
haitani a écrit : 31 oct. 2020, 00:27 Elle me voit comme un concurrent à sa féminité (qui est lié à son manque de confiance).
Là on atteint le "mal" plus profond. Je peux me tromper, mais je ne pense pas que ce soit lé à son manque de confiance.
La question est selon moi davantage reliée à la perception de sa position en tant que femme, à l'image de l'idéal masculin qu'elle recherche, et celle partagée, au sens général, par les valeurs sociétales dont elle a forcément hérité.
Il serait intéressant que tu lui poses les questions:
  • Comment imagine-t-elle son homme idéal ? Quelles sont les images qu'elle y associe
  • Que cherche-t-elle dans son autre masculin ?

haitani a écrit : 31 oct. 2020, 00:27 Au final, c'est plus par rapport à elle que part rapport à moi qu'elle n'accepte pas.
Là tu es dans le vrai. Si tu veux passer le cap, et rester avace elle, il faut que tous les deux vous vous accompagniez sur un chemin ou vous allez devoir déconstruire certains stéréotypes dont vous avez hérité sans forcément en avoir conscience.
L'avantage, c'est que beaucoup de choses existent aujourd'hui. L'image de la femme change et avec elle les "interdits et tabous". De la même manière l'image de l'homme métrosexuel, le caractère masculin/féminin, la sensibilité "au masculin". Tout ces thèmes sont autant de questionnements qu'il faut prendre le temps de s'approprier et d'apprivoiser.
There is a difference between knowing the path and walking the path.
haitani
Messages : 65
Inscription : 30 sept. 2020, 00:01

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par haitani »

Marc Dupont a écrit : 02 nov. 2020, 11:28 Bonjour,

J'ajoute ma modeste expérience à cette discussion. J'ai vécu tout ce qui est relaté ici avec une (ex) compagne. Au tout début (çà a duré un ou deux mois), çà l'a amusée, elle m'empruntait même mes jupes... Puis peu à peu, sont venus les questionnements sur "mais tu es homo finalement ?", "Tu veux devenir une femme ?". Et surtout elle n'aurait pas supporté le regard des autres sur notre couple, voir même uniquement sur moi si je me promenais seul: "quelle image donnerons-nous de notre couple ?". Et à force de me dévaloriser, nous avons rompu.

Pour ceux qui ne connaissent pas ma démarche, je l'ai exposé dans plusieurs articles :
https://lilasursaterrasse.fr/la-jupe-po ... episode-v/
J'ai également eu ce genre de réflexion... voire pour certaine, mots pour mots les mêmes :/
haitani
Messages : 65
Inscription : 30 sept. 2020, 00:01

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par haitani »

Jean-Paul a écrit : 02 nov. 2020, 17:31 Haitani,
haitani a écrit : 31 oct. 2020, 00:27 Elle me voit comme un concurrent à sa féminité (qui est lié à son manque de confiance).
Là on atteint le "mal" plus profond. Je peux me tromper, mais je ne pense pas que ce soit lé à son manque de confiance.
La question est selon moi davantage reliée à la perception de sa position en tant que femme, à l'image de l'idéal masculin qu'elle recherche, et celle partagée, au sens général, par les valeurs sociétales dont elle a forcément hérité.
Il serait intéressant que tu lui poses les questions:
  • Comment imagine-t-elle son homme idéal ? Quelles sont les images qu'elle y associe
  • Que cherche-t-elle dans son autre masculin ?
Un point central sur lequel elle porte sa vision est la pilosité... cela n'a pas été facile mais elle a finit par se faire à l'idée que je me rase/m'épile les jambes. Au départ, elle ne voulait même plus me les toucher.

Chose intéressante, c'est qu'elle a toujours adoré que je porte un kilt. C'est clairement l'image à laquelle cela renvoie qui fait qu'elle aime et accepterai cela.
haitani a écrit : 31 oct. 2020, 00:27 Au final, c'est plus par rapport à elle que part rapport à moi qu'elle n'accepte pas.
Là tu es dans le vrai. Si tu veux passer le cap, et rester avace elle, il faut que tous les deux vous vous accompagniez sur un chemin ou vous allez devoir déconstruire certains stéréotypes dont vous avez hérité sans forcément en avoir conscience.
L'avantage, c'est que beaucoup de choses existent aujourd'hui. L'image de la femme change et avec elle les "interdits et tabous". De la même manière l'image de l'homme métrosexuel, le caractère masculin/féminin, la sensibilité "au masculin". Tout ces thèmes sont autant de questionnements qu'il faut prendre le temps de s'approprier et d'apprivoiser.

Ce qui est paradoxal, c'est qu'elle accepte l'idée d'une autre masculinité. Mais pour moi, uniquement d'un point de vue comportemental, mais pas au niveau vestimentaire.
Depuis le début de notre relation, je l'ai toujours conseillée au niveau de ses choix vestimentaires.

Mais désormais, je ne supporte plus d'aller faire les magasins avec elle, la suivre dans les magasins "pour femmes". Cela me fait trop mal au coeur.
Jean-Paul
Messages : 188
Inscription : 15 juil. 2018, 15:00

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par Jean-Paul »

haitani a écrit : 06 nov. 2020, 00:34 Un point central sur lequel elle porte sa vision est la pilosité...
Ah les poils... grande question. Et bon début de conversation de type "challenge/réflexion/remise en cause".
Cela fait partie de la fantasmagorie de 'l'idéal masculin" du point vue féminin...
Les questions à trancher :
  • la virilité d'un homme se cache-t-elle dans la pilosité ?
  • Ou plus clairement, le fait d'être épilé rend-il "moins homme" ?
  • Existe-t-il quelque part une échelle de valeur de la virilité ?
  • Et inversement, existe-t-il une échelle de valeur de la féminité ?
  • Une femme avec du poil au jambe est-elle "virile" ou simplement négligée ?
Ce qui est amusant avec les clichés, c'est de les opposer à la réalité du quotidien. Par exemple, les homosexuels hommes ou femmes renvoient, en général, une image exacerbée de leur genre: hyper viril ou hyper féminine. D'après ce que tu expliques, je doute que cela soit ton approche.
Autre exemple à prendre toujours ancré dans le quotidien: les pubs !
Parfum pour homme Paco Rabanne / Invictus / etc... (je n'ai pas d'action) ou celle des rasoirs (je me souviens plus la marque). Dans le premier cas, le personnage est parfaitement imberbe mais n'en dégage pas moins une attitude tout ce qu'il y a de plus virile. Inversement, la pub des rasoir montre leur efficacité avec un homme qui se rase le torse ou les parties intimes.
Ce sont deux preuves indéniables que les mentalités évoluent et que l'image de la "brute épaisse" laisse peu à peu la place à quelque chose de plus "raffiné".
haitani a écrit : 06 nov. 2020, 00:34 Chose intéressante, c'est qu'elle a toujours adoré que je porte un kilt.
Eh bien ose, en privé dans un premier temps. Achète un utility kilt. Puis vois comment elle réagit et propose lui de t'accompagner pour une sortie.
haitani a écrit : 06 nov. 2020, 00:34 Ce qui est paradoxal, c'est qu'elle accepte l'idée d'une autre masculinité. Mais pour moi, uniquement d'un point de vue comportemental, mais pas au niveau vestimentaire.
Il faut casser cette idée d'une "autre masculinité". Un homme est une femme comme les autres et l'habit ne fait pas le moine.
Ce qu'il faut lui faire comprendre, c'est que les femmes ne détiennent en aucune façon le monopole vestimentaire "du beau, confortable, seyant" ni l'exclusivité du "sentimental".
haitani a écrit : 06 nov. 2020, 00:34 Désormais, je ne supporte plus d'aller faire les magasins avec elle, la suivre dans les magasins "pour femmes".
Au contraire je continuerais. Mais je l'inciterais plus à "penser" sa garde robe par elle-même, je serais plus avare en conseils. C'est donnant-donnant ! J'en profiterais pour chiper de ci, de là quelques pièces "mettables" pour lui montrer sans les acheter que sur un homme cela marcherait aussi ! Bien sûr c'est une question de sensibilité. Jupes, pantalons, shorts, chemisier, pull, écharpes, etc... Il y a plein d'articles sur lesquels jeter son dévolu et lui demander ce qu'elle en pense.
There is a difference between knowing the path and walking the path.
JDC
Messages : 112
Inscription : 24 juil. 2018, 15:27

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par JDC »

Ne pas se casser la tête. Nous avons le droit de porter ce que nous voulons et qu'il n'y à rien de mal à exprimer sa personnalité.

Ne laissez pas les réactions des autres vous empêcher d'être vous-même.
haitani
Messages : 65
Inscription : 30 sept. 2020, 00:01

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par haitani »

Je me permets de faire un petit recadrage du sujet car j'ai l'impression de peut être m'être mal fait comprendre :)

Je ne me pose pas la question de ce que je peux ou ne peux pas mette :) je porte ce que j'aime, mais seul (et pas chez moi, dehors ;) )
Ce que tu dis Jean-Paul, ce sont des discussions et des actions que nous avons faites il y a quelques temps. Elle m'avait même accompagné pour acheter des robes et des jupes. Elle me disait même à l'époque "oui mais il faut les mettre alors !"

Mais désormais, c'est terminé.
Nous avons fait quelques sorties ensemble (moi en robe) mais elle n'a pas supporté les regards des passants et les remarques dans notre dos.

Pareil que pour le kilt, j'en ai un, je l'ai acheté en Ecosse lors d'un voyage et l'ai déjà mis pour aller au restau ensemble à la Saint-Valentin (ca date mtn, nous étions jeunes et encore aux études ou tout juste sortis).

Le temps de discuter est terminé, elle a accepté au départ et puis plus du tout. Fin de la discussion pour elle.

Elle se moque de l'image que renvoie "un homme" en général, c'est tout à fait propre à ce que je lui renvoie moi qui bloque.
Dès le début, je lui ai dit que j'aimais porter des collants, et elle était plutôt ok d'ailleurs.

Je n'attends pas son approbation pour m'habiller comme je l'entends.
ericb.
Messages : 437
Inscription : 08 juil. 2018, 18:54

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par ericb. »

Si j'ai bien compris haitani, ta conjointe ne supporte pas le regard des autre autre quand a ta et notre façon de s'habiller :| surtout a l'extérieur du domicile. C'est toujours pareil, ce fameux regarde des autre, mais ce que l'on ressent et mis au deuxième plan :( .

J'ai la chance que ma femme me laisse faire pas mal de chose, surtout que ma fille de 15 ans sait et m'a déjà vu en jupe. De toute petite elle m'avait vu en collant et short.
haitani
Messages : 65
Inscription : 30 sept. 2020, 00:01

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par haitani »

Ce n'est pas une question d'extérieur ou d'intérieur ;) Elle ne supporte (juste) pas de me voir porter des vêtements étiquetés "femme".

Je n'en porte que à l'extérieur, sans elle.

Non seulement elle est troublée dans sa féminité par mes choix vestimentaires + elle ne supporte pas le regard extérieur.
Et tout cela, bien qu'au départ, elle m'ait soutenu, mais quand elle s'est dit que ca devenait trop "sérieux", elle s'est braquée.
Jean-Paul
Messages : 188
Inscription : 15 juil. 2018, 15:00

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par Jean-Paul »

C'est très souvent le cas ! Tu n'es pas une exception.
Qu'elle ait accepté au départ est énorme !

Qu'elle se soit braquée ensuite n'est pas étonnant. Nos compagnes n'aiment pas que nous sortions des sentiers battus sur la question vestimentaire.
C'est quelque chose de récurrent et de partagé.
Elles agissent comme si elles avait ce monopole, et, ne nous considèrent que comme des spectateurs.
Il est rare que nous soyons acteurs de notre garde robe.
Dernière modification par Jean-Paul le 09 nov. 2020, 14:36, modifié 1 fois.
There is a difference between knowing the path and walking the path.
haitani
Messages : 65
Inscription : 30 sept. 2020, 00:01

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par haitani »

Je pense que si nous continuons d'accepter cet état de fait, rien de changera jamais pour nous.

Mais, il faut faire la balance entre ses convictions et sa vie de couple, d'où mes deux questions :

Sommes-nous prêt à risquer des années de vie de couple pour un bout de vêtement ?

Sommes-nous prêt à vivre en rongeant notre frein pour satisfaire l'intolérance d'un/d'une compagne ?

Dans mon cas, les deux réponses sont "non" ... jusqu'à présent... rien n'est moins sur que cela perdure dans le temps.. et je vous laisse deviner pour quelle question.
Jean-Paul
Messages : 188
Inscription : 15 juil. 2018, 15:00

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par Jean-Paul »

Il est évident que le discours n'a aucun sens.

D'un côté, ta femme qui s'appuie sur les usages de la société.
En particulier, sur ce droit d'ingérence dans la garde robe de son "homme".
Au prétexte qu'il n'y connaît rien, fait n'importe quoi, etc... et que cela doit cesser pour son bien et celui de la famille.
Question d'honneur, de rôle de femme et épouse, etc... tous les prétextes que vous pouvez entendre et imaginer.

De l'autre, toi. Nettement moins accompagné qui ne revendique qu'une chose : la liberté et l'égalité de traitement.
Sauf que cela heurte car ta position va à l'encontre des usages.
There is a difference between knowing the path and walking the path.
Jean-Paul
Messages : 188
Inscription : 15 juil. 2018, 15:00

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par Jean-Paul »

Etant titillé par le sujet, j'ai procédé à quelque recherche. Je vous invite à lire ceci:

Coline Lett. Le prétexte du vêtement : sociologie du genre au prisme des pratiques vestimentaires. Sociologie. Université Grenoble Alpes, 2016. Français. ffNNT : 2016GREAH003

Comme tous les sujets de thèse c'est assez "costaud" avec beaucoup de citation et de références.
Accrochez vous, la lecture est passionnante et fort instructive.
Dernière modification par Jean-Paul le 11 nov. 2020, 17:10, modifié 1 fois.
There is a difference between knowing the path and walking the path.
legtri
Messages : 212
Inscription : 12 août 2018, 11:09

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par legtri »

Intéressante cette thèse, une photographie de notre société à l'instant "I", cela démontre une nouvelle fois une évolution lente mais constante de nos habitudes.
haitani
Messages : 65
Inscription : 30 sept. 2020, 00:01

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par haitani »

Je la trouve étrange cette thèse, du moins dans le style de rédaction...

Un style "parlé" très informel et on sent fort un biais (de confirmation) de la rédactrice (je trouve). Notamment de la prédominance du prisme de la déviance chez les hommes vis-à-vis du vêtement.

En gros : le vêtement est un moyen émancipation pour la femme mais principalement un fétiche chez l'homme... :| mouais.
BelgianGeek
Messages : 30
Inscription : 10 juil. 2018, 08:09

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par BelgianGeek »

Salut les amis,

Je sais, je sais ma dernière intervention date de janvier 2019...
Je viens vers vous avec mon petit retour d'expérience incroyable.

A savoir qu'il y a trois mois, je me suis mis en couple avec une femme d'exception.
J'avais fait sa connaissance longtemps auparavant mais pour de multiples raisons, nous n'étions pas en très bons termes. Premièrement parce que celle-ci me pensait ultra-misogyne alors qu'elle se revendique ouvertement féministe. C'était de fait mal engagé! Malgré tout, un peu de persévérance et beaucoup de SMS plus tard, nous voici au cinéma. Je sais que les cinémas sont fermés grâce au gouvernement mais, pendant le confinement, un cinéma drive-in avait pris place proche de chez moi. Et nous voilà ensemble.

Et donc, étant le seul à disposer de mon propre logement, la demoiselle vivant chez ses parents, elle passe pas mal de temps chez moi. je me dis : "zut, il y a des vêtements et sous-vêtements de nana partout ici." Et me voilà à tout ranger à gauche et à droite. Mais intérieurement je savais que cette situation allait vite poser problème. Portant des culottes toutes les semaines et aimant porter des vêtements genrés féminins chez moi (oui j'ai un peu le stress de sortir à l'extérieur mais bon c'est une autre histoire), je me dis : "Si elle tombe sur une de mes culottes dans le sac de linge (même si je suis prudent), ça va être la crise!" Dès lors que fallait-il faire ?

Une chose à laquelle je ne m'attendais pas est arrivée. Personnellement, j'ai toujours tendance à prendre les militantes féministes pour des SJW qui tentent à tout pris à dominer l'homme et la société. Certainement à cause de l'image que le féminisme prend dans les médias. Mais je me trompais, dans le cas de ma copine, celle-ci est plutôt modérée et notamment désire que le sexisme ordinaire soit moins présent. Pour infos le sexisme ordinaire c'est le fait que la société impose des comportements liés au genre des individus et qui sont acceptés tacitement par tout le monde, pour exemple: les garçon joue à la voiture et les filles aux poupées. Et cette qualité a joué en ma faveur. Après plusieurs discussions sur le sujet vestimentaire, elle apprend enfin ma passion, mon hobby pour les vêtements dits féminins. Et là réaction : "j'ai hâte de voir ça parce que, avec tes jambes et ton petit cul, tu dois être terrible en dentelle et en collants". Alors là je peux vous dire que c'est moi qui me suis retrouvé sans voix.

Ensuite évidement, petit moment en amoureux, soirée défilé. Et là, un regard prévenant et rassurant, toujours un avis objectif sur chaque tenue :" ceci irait mieux avec cela ; je préfère tels jupe plutôt que celle-là ; non, ce truc ne te vas pas du tout ;..." Vous pouvez croire que j'étais aux anges. Et ce qui est incroyable c'est que je me suis rendu compte qu'en fait, ce que je trouve sexy porté par une femme, elle le trouve aussi sexy porté par un homme car elle ne voit pas le genre du vêtement. Elle ne voit que la silhouette améliorée par les talons, la beauté de la dentelle sur la peau, le galbe des jambes avec un collant,... Je peux porter ce qui me plaît, elle s'en fout. J'ai même eu droit à : "j'ai vraiment envie de te voir en porte-jarretelle, avec cette jupe et ces talons." Je vais pas me faire prier vous comprenez bien !!!

Voilà mon petit retour d'expérience. Je suis tombé sur une compagne exceptionnelle, aimante et tolérante; et je pense ou espère que la société va évoluer dans ce sens avec les générations Y et Z qui sont moins accrochées au "genrisme" de la société tels que nous la connaissons.

Bonne journée à tout le monde. Il y a certainement des fautes d'orthographe donc désolé pour ceux dont les yeux saignent.
legtri
Messages : 212
Inscription : 12 août 2018, 11:09

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par legtri »

et alors, après tu t'es réveillé ? :D humour !
haitani
Messages : 65
Inscription : 30 sept. 2020, 00:01

Re: De l'injustice et de la liberté dans le couple

Message par haitani »

Voilà ce que j'appellerai une "vraie" féministe, quelqu'un qui prône l'égalitarisme et non l'inversion de "domination des genres" :)

Tu as eu raison de directement aborder le sujet et montrer que cela fait partie de toi et de tes aspirations. Ca fait plaisir à lire et je ne peux qu'espérer que plus de couple puisse avoir cette relation saine vis-à-vis de l'habillement non-genré :)

Je suis tout à fait de ton avis, ce qui est sexy chez une femme, l'est tout autant sur un homme :) Ce qui met le corps en valeur, le valorise aussi bien chez une femme ou un homme :lol:

N'hésite pas à prendre son énergie positive pour t'aider à affirmer tes choix vestimentaires et éventuellement aussi à l'extérieur quand tu seras mentalement prêt :) Et les sorties accompagnées donnent beaucoup de force pour affronter le regard du monde extérieur :)

La génération Z est effectivement très peu accrochée au "genrisme", ma petite cousine (14 ans) trouve génial que je porte des jupe et des robes ;)
Répondre